Les mobilisations articulaires

La mobilisation articulaire permet de rendre à un sujet la mobilité d’une articulation, perdue à la suite d’un traumatisme (fracture) ou d’une maladie (arthrose, polyarthrite rhumatoïde), ou encore d’entretenir une amplitude articulaire (lors de paralysies, par exemple).

DSC_0074

On distingue deux types de mobilisation :

  • Dans la mobilisation active, le mouvement de l’articulation est obtenu par des contractions musculaires volontaires du sujet.
  • Dans la mobilisation passive, le mouvement est obtenu par des techniques manuelles (kinésithérapie) sans participation du patient.
Publicités